Histoire de la gomme d’acacia

Avec 4 millénaires d’utilisations médicales, cosmétiques et alimentaires, la gomme d’acacia est une ressource ancienne de l’humanité.

La gomme d’acacia est la plus vieille et la plus étudiée des gommes naturelles. Sa sûreté pour l’homme et sa naturalité ont été démontrées de manière exhaustive depuis des siècles. Sa consommation par l’homme a été constante depuis des milliers d’années sans que des effets secondaires n’ait été reportés.

Temps anciens

À l’âge de pierre, la gomme d’acacia était déjà utilisée comme aliment au Sahara et comme adhésif en Afrique, il y a au moins 70 000 ans. Mais il est probable que dans les terres arides où pousse la gomme d’acacia, elle était utilisée à des fins alimentaires et non alimentaires depuis des temps encore plus anciens. Vers 4 000 av. JC, les Chinois et les Japonais utilisaient de la gomme d’acacia pour la peinture. D’autres usages documentés de la gomme d’acacia ont montré que dans l’Égypte ancienne vers 2 650 avant JC, la gomme d’acacia était utilisée dans la préparation des encres, des aquarelles et des colorants. C’était un liant de pigments pour les peintures utilisées pour les hiéroglyphes et pour des inscriptions anciennes, et on l’appelait “kami”. La gomme d’acacia était également utilisée pour faire adhérer rapidement les bandages pour les momies, dans les cosmétiques et la nourriture. Par exemple, on sait que le rouge à lèvres préféré de la reine Cléopâtre était fait avec de la gomme d’acacia et qu’elle commandait des recettes préparées avec.

Ères grecques et chrétiennes

Les Grecs de l’Antiquité ont également décrit les utilisations de la gomme d’acacia. On la retrouve notamment dans les écrits des philosophes Théophraste et Pline, qui évoquent surtout ses usages thérapeutiques: par exemple, on utilisait la gomme d’acacia pour faire des cataplasmes, pour soulager les irritations, les ulcères ou les brûlures, pour arrêter les saignements de nez sévères.

À l’époque chrétienne, les utilisations de la gomme d’acacia ont continué à se développer car la gomme se trouve également en Europe. De l’aide à l’arrêt des hémorragies et aux piqûres de sangsues à la réduction de l’inflammation de la moelle osseuse, la gomme d’acacia est devenue un article de commerce dès le 1er siècle de notre ère. Elle s’appelait initialement “Gomme Arabique”, en référence à ses origines arabes. Elle est ensuite devenue “gomme d’acacia”, pour souligner son origine naturelle.

Moyen Age et temps modernes

Au Moyen Âge, la gomme d’acacia était appréciée des scribes et des illustrateurs, qui l’utilisaient dans leurs couleurs comme liant pour les pigments. On la trouve largement dans les manuscrits, les peintures et les encres, et elle a été utilisé par des peintres comme Rembrandt. Vers le 19ème siècle, la gomme d’acacia est utilisée pour les textiles, mais aussi en lithographie et comme ingrédient dans les impressions des premières photographies. L’ère industrielle moderne a induit une explosion des applications de la gomme d’acacia. Le papier autocopiant, les timbres, la colle, les nanotubes de carbone ont tous en commun d’avoir été formulés avec de la gomme d’acacia à un moment donné. Mais les ingrédients cosmétiques, pharmaceutiques et alimentaires sont aujourd’hui les applications majeures. Les fabricants de biens de consommation exploitent le potentiel infini de la gomme d’acacia, valorisant ses nombreuses propriétés fonctionnelles qui en font un ingrédient clé dans des milliers de produits de beauté, de santé et d’alimentation.